grosseur


grosseur

grosseur [ grosɶr ] n. f.
XIIe; de gros
1(Sens absolu) État d'une personne grosse, d'un animal gros. corpulence, embonpoint, obésité, rotondité. Une race « un peu molle dans sa grosseur » (Michelet).
2(Sens relatif) Volume de ce qui est plus ou moins gros. dimension, épaisseur, largeur, taille, volume. Trier des œufs, des fruits selon leur grosseur. calibre. La grosseur d'un paquet. volume. Des fils de grosseur différente. Une bague à la grosseur de son doigt. Le faisan est de la grosseur du coq.
3Une, des grosseurs. Enflure visible ou sensible au palper. bosse, boule, tumeur. Avoir une grosseur à l'aine.
⊗ CONTR. Finesse, minceur, petitesse.

grosseur nom féminin Volume, dimension de quelque chose ; taille : Un trou de la grosseur du poing. Volume, épaisseur relativement importants : La grosseur du mur fait qu'on n'entend pas le voisin. État de quelqu'un de gros ; corpulence : Sa grosseur est un handicap. Enflure, tuméfaction, boule : Avoir une grosseur au sein.grosseur (synonymes) nom féminin Volume, dimension de quelque chose ; taille
Synonymes :
- diamètre
- épaisseur
État de quelqu'un de gros ; corpulence
Synonymes :
- obésité
- rotondité
Contraires :
Enflure, tuméfaction, boule
Synonymes :

grosseur
n. f.
d1./d Corpulence.
d2./d Circonférence, volume. Des ballons de grosseurs différentes.
d3./d Enflure sous la peau. Une grosseur dans le cou.

⇒GROSSEUR, subst. fém.
A. — 1. Volume de ce qui dépasse la mesure considérée comme moyenne. Grosseur énorme, prodigieuse; grosseur d'une personne; fruits d'une grosseur exceptionnelle. Il [Delacroix] n'exprime point la force par la grosseur des muscles, mais par la tension des nerfs (BAUDEL., Salon, 1846, p. 128). Il se trouve face à face avec un pigeon d'une grosseur énorme et d'une blancheur éclatante (A. FRANCE, Anneau améth., 1899, p. 347). Le grand nombre restera toujours plus sensible à la grosseur d'un diamant qu'à la pureté de son eau (GIDE, Journal, 1935, p. 1236).
Volume considéré par comparaison. Un trou de la grosseur d'une épingle; une branche de la grosseur du bras; des cordes de grosseur différente, de toutes grosseurs; trier des fruits selon leur grosseur. Nénesse, s'étant lancé au dehors, revint avec un véritable glaçon, de la grosseur de son poing, irrégulier, dentelé (ZOLA, Terre, 1887, p. 114). Les rats de navire qui se transportent d'un continent à l'autre, avec les ballots de vaisselle, des rats de la grosseur des matous (GUÈVREMONT, Survenant, 1945, p. 146) :
1. Parmi ces végétaux maritimes si nombreux et si vigoureux, il n'y en a pas un que l'on puisse comparer à un tronc d'arbre, par la solidité et sa grosseur; tous sont menus et élastiques comme des herbes.
BERN. DE ST-P., Harm. nat., 1814, p. 183.
2. Qualité de ce qui est considérable. Le matin de ce jour-là, Reine, jugeant de son crime par la grosseur de la somme reçue, essaya d'avertir sa maîtresse (BALZAC, Cous. Bette, 1847, p. 389). Il [Louis Bonaparte] était envieux de la grosseur des grands crimes; il voulut égaler les pires (HUGO, Hist. crime, 1877, p. 88). Sur ce, Mlle Receveur s'arrêta, apparemment effrayée de la grosseur de la médisance (DRIEU LA ROCH., Rêv. bourg., 1939, p. 47).
3. Qualité de ce qui manque de finesse. Assez peu éclairée pour qu'on n'eût pas à souffrir de la grosseur des traits de son visage, (...) j'accorde qu'elle se mettait en valeur assez bien (GIDE, Journal, 1906, p. 194).
B. — Enflure visible à la surface de la peau ou sensible au toucher. Trousseau faisait tâter une grosseur dans sa jambe à Dieulafoy, en lui disant : « Voyons, qu'est-ce que c'est que cela?... Et que ce soit un diagnostic sérieux!... » (GONCOURT, Journal, 1883, p. 220) :
2. Dans les joues restées si semblables pourtant de la duchesse de Guermantes et pourtant composites maintenant comme un nougat, je distinguai une trace de vert-de-gris, un petit morceau rose de coquillage concassé, une grosseur difficile à définir, plus petite qu'une boule de gui et moins transparente qu'une perle de verre.
PROUST, Temps retr., 1922, p. 937.
Prononc. et Orth. : []. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Début XIIe s. « dimension, taille » (Lapidaire de Marbode, 1re version fr., éd. P. Studer et J. Evans, 869); 2. 1283 « grossesse » (PH. DE BEAUMANOIR, Coutumes Beauvaisis, éd. Am. Salmon, chap. XLIV, § 1386) seulement en a. fr.; 3. 1314 « épaisseur excessive » (Chirurgie Henri de Mondeville, éd. A. Bos, § 221); 1538 « volume qui passe l'ordinaire » (EST., s.v. Crassitudo et s.v. Plenitudo); 4. 1694 « tumeur » (Ac.). Dér. de gros1, grosse adj.; suff. -eur1. Fréq. abs. littér. : 369. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 966, b) 452; XXe s. : a) 332, b) 302.

grosseur [gʀosœʀ] n. f.
ÉTYM. Déb. XIIe, au sens 2; « grossesse », 1283; de gros.
A La grosseur de…
1 (Sens absolu). État d'une personne grosse, d'un animal gros. || La grosseur d'une personne. Corpulence, embonpoint, obésité, rotondité. || Une grosseur prodigieuse (→ Boutonner, cit. 1). || La grenouille de La Fontaine, envieuse (cit. 2) de la grosseur du bœuf.
1 C'était un homme d'une grosseur prodigieuse et entassée (…)
Saint-Simon, Mémoires, II, LXX.
2 Race (du Flamand) pourtant un peu molle dans sa grosseur, plus forte que robuste, mais d'une force musculaire immense.
Michelet, Extraits historiques, p. 93.
2 (Sens relatif). Volume de ce qui est plus ou moins gros. Dimension, épaisseur, largeur, taille, volume. || Trier des œufs, des fruits selon leur grosseur. || Grosseur des bestiaux (→ Coûter, cit. 4; faire, cit. 118). || Le faisan (cit. 1) est de la grosseur du coq. || La grosseur d'un paquet, d'une valise. Volume. || Grosseur d'une boule ( Circonférence, diamètre), d'une balle, d'un obus ( Calibre). || Grosseur d'une colonne (→ Architrave, cit. 2). || Des fils de grosseur différente. || Des pierres précieuses de toutes grosseurs. || Une bague à la grosseur de son doigt. || Grosseur d'une plume, la largeur du bec. || La grosseur d'une écriture. || La grosseur d'un trait.
3 (Abstrait). Caractère de ce qui est important, considérable. Grandeur. || La grosseur d'une somme.
Vx. Importance morale. || « La grosseur des grands crimes » (Hugo, in T. L. F.).
4 Caractère de ce qui est grossier. Grossièreté. || La grosseur des traits de qqn.
B Une, des grosseurs.
1 (1694). Enflure visible ou sensible au palper. Abcès, bosse, boule, enflure, excroissance, gonflement, tumeur. || Avoir une grosseur à l'aine.
2 Techn. Diamant de un carat ou plus.
CONTR. (De A.) Finesse, minceur, petitesse.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • grosseur — Grosseur. s. f. La circonference, le volume de ce qui est gros. Grosseur enorme, prodigieuse. mediocre grosseur. la grosseur d une personne, d un arbre. cette colomne n est pas assez haute pour sa grosseur. Il signifie aussi quelquefois, Tumeur.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • grosseur — Grosseur, Crassitudo, Plenitudo. Grandeur et grosseur à l advenant, Amplitudo corporis …   Thresor de la langue françoyse

  • grosseur — (grô seur) s. f. 1°   La circonférence, le volume de ce qui est gros. •   Elle [la grenouille].... Envieuse s étend et s enfle et se travaille Pour égaler l animal [le boeuf] en grosseur, LA FONT. Fabl. I, 3. •   Et son corps, ramassé dans sa… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • GROSSEUR — n. f. Volume d’un corps. Il se dit en général du Volume, même petit, de certaines choses. Grosseur énorme, prodigieuse. Médiocre grosseur. La grosseur d’une personne, d’un arbre, d’une boule. Cette colonne n’est pas assez haute pour sa grosseur.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • GROSSEUR — s. f. La circonférence, le volume de ce qui est gros. Grosseur énorme, prodigieuse. Médiocre grosseur. La grosseur d une personne, d un arbre, d une boule. Cette colonne n est pas assez haute pour sa grosseur. Cet arbre est de la grosseur de mon… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • grosseur — nf., taille, volume ; tumeur) : grocheû, grosseur (Saxel), grochò, grocheu (Albanais). A1) grosseur qui vient au cou des bovins et même des gens : gueurmo nm. (Albertville), R. NDE.349 fr. gourme < fc. Sav.worm / aa. worm <pus> …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • grosseur — didumas statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. magnitude; size vok. Betrag, m; Größe, f rus. величина, f; размер, m pranc. grosseur, f …   Automatikos terminų žodynas

  • grosseur — didumas statusas T sritis fizika atitikmenys: angl. magnitude; size vok. Betrag, m; Größe, f rus. величина, f; размер, m pranc. grosseur, f; taille, f …   Fizikos terminų žodynas

  • grosseur de l’image — vaizdo didumas statusas T sritis Standartizacija ir metrologija apibrėžtis Tam tikro vaizdo arba atvaizdo didumas. atitikmenys: angl. image size; picture size vok. Bildgröße, f rus. величина изображения, f; размер изображения, m pranc. grosseur… …   Penkiakalbis aiškinamasis metrologijos terminų žodynas

  • taille — [ taj ] n. f. • 1160; de tailler I ♦ A ♦ 1 ♦ Opération qui consiste à tailler (3o) qqch.; manière particulière de tailler; forme qu on donne à une chose en la taillant. ♢ Spécialt (1387) Taille des pierres. Pierre de taille, taillée. « Un gros… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.